Il est né le 12 septembre 1937 à Léopoldville, aujourd’hui Kinshasa, au Congo-Kinshasa. Il est décédé le 13 mars 2022 à Brazzaville, au Congo-Brazzaville.

Lopez a commencé sa carrière politique en tant que membre du Parti congolais du travail (PCT), le parti au pouvoir au Congo-Brazzaville. En 1969, il a été nommé ministre de l’Éducation nationale, puis ministre des Affaires étrangères en 1972. En 1973, il a été nommé Premier ministre, fonction qu’il a occupée jusqu’en 1975.

En 1982, Lopez a rejoint l’UNESCO en tant que fonctionnaire international. Il a occupé divers postes au sein de l’organisation, notamment celui de directeur de la Division des relations extérieures et de la coopération culturelle. En 1998, il a été nommé ambassadeur du Congo-Brazzaville en France, poste qu’il a occupé jusqu’en 2015.

En plus de sa carrière politique et diplomatique, Lopez était également un écrivain prolifique. Il a écrit plus de 20 romans, nouvelles et pièces de théâtre. Ses œuvres ont été traduites dans de nombreuses langues et ont reçu de nombreux prix, dont le Prix Goncourt des lycéens en 2008 pour son roman L’homme qui tua le crocodile.

Lopez était un homme important dans la vie culturelle et politique du Congo-Brazzaville. Il était un défenseur de la démocratie et des droits de l’homme, et il a contribué à promouvoir la littérature africaine sur la scène internationale.

Voici quelques-unes de ses œuvres les plus connues :

Le Pleurer-Rire (1982)
Le Chercheur d’Afrique (1990)
La Promesse des fleurs (1995)
L’Homme qui tua le crocodile (2008)
Le Sel de l’aventure (2013)

Lopez était un homme polyvalent et accompli qui a laissé une marque durable sur le Congo-Brazzaville et sur le monde.

Rest in peace 🕊️