Emblème de la fédération congolaise de football


Les équipes nationales africaines, tout comme celles du reste du monde, se dotent de surnoms afin de cultiver un sentiment d’identité et de fierté nationale, ainsi que pour rendre l’équipe plus populaire et lui conférer une personnalité distincte.

Les surnoms des équipes africaines tirent souvent leur inspiration de la faune locale, les animaux sauvages symbolisant la force, le courage et la puissance. À titre d’exemple, le Sénégal est surnommé les Lions de la Teranga, le Cameroun est connu sous le nom de Lions Indomptables, la RDC répond aux Léopards, et le Maroc est appelé les Lions de l’Atlas. Quant à la République du Congo, son équipe nationale est familièrement appelée LES DIABLES ROUGES.

Ce surnom a émergé en 1972, lors de la finale de la 8ème Coupe d’Afrique des Nations face au Mali, au Cameroun. Alors appelée « Congo Sport », l’équipe congolaise était menée 1-0 par le Mali jusqu’à ce que Jean-Pierre Tokoto égalise à la 55ème minute. Puis, à la 75ème minute, Noël Minga Tchibinda a marqué le but de la victoire.

Un reporter français, émerveillé par ce retournement spectaculaire, s’est exclamé : « Finalement, ce sont des diables habillés en rouge ! ». Les joueurs congolais ont adopté ce surnom, le percevant comme un signe de force et de détermination.

Cependant, 52 ans plus tard, ce surnom autrefois symbole de force et de détermination pour toute l’équipe suscite le débat en raison des résultats médiocres récents. Certains compatriotes spirituels y voient un signe de malchance, tandis que d’autres plus pragmatiques critiquent le manque d’implication et de détermination des dirigeants et des joueurs.

Finalement, les voix les plus religieuses ont prévalu, la fédération congolaise de football décidant de remplacer le surnom des Diables Rouges par celui des Lions des Grands Lacs d’Afrique, un surnom flatteur, bien que quelque peu kilométrique à mon goût.

Suite à ce changement, les questions à un million de dollars surgissent : ce changement de surnom résoudra-t-il tous les problèmes de l’équipe nationale congolaise ? Les grands lions ne risquent-ils pas de se noyer dans les lacs d’Afrique comme les diables rouges autrefois ?

Notons qu’à ce jour, le Congo est classé 106e au classement FIFA, a participé a 7 phases finales de la coupe d’Afrique des nations et zéro phase finale de la coupe du monde.