Une rixe éclate entre les clans des deux artistes à Brazzaville.

Brazzaville – Une violente altercation a éclaté dans la nuit du samedi 2 avril 2024 dans une boîte de nuit de la capitale congolaise, opposant les entourages des chanteurs Emilio et Kazama.

Selon le camp d’Emilio, le téléphone et le portefeuille de l’artiste auraient été dérobés dans l’établissement. Un témoin aurait ensuite aperçu un membre de l’équipe de Kazama en possession des effets personnels d’Emilio. Informé, ce dernier se serait confronté à Kazama pour exiger la restitution de ses biens. Une escalade verbale aurait alors conduit à une bagarre générale. D’après le clan Emilio, l’artiste n’aurait agi qu’en légitime défense.

Des témoins sur place font état d’une rixe d’une rare violence, comparable à un « royal rumble ». Trois personnes, dont deux femmes et un homme, tous membres du clan de Kazama, auraient été blessées.

Après l’incident, Emilio a été conduit au commissariat de police où il aurait été placé en garde à vue avant d’être libéré aujourd’hui.

Le clan Kazama n’a pour l’heure fait aucune déclaration officielle.

Sur sa page Facebook, Emilio a reconnu sa responsabilité dans l’altercation et présenté ses excuses au public congolais.

« Je tiens à préciser que je condamne fermement toute forme de violence. Le fait que mes collaborateurs aient pu prendre ma défense a malheureusement engendré des situations regrettables des deux parties. Je suis sincèrement désolé pour tout préjudice qui a pu être causé à quiconque.
Je crois fermement en la capacité de l’humain à reconnaître ses erreurs et à s’améliorer. Je suis déterminé à rectifier le tir et à œuvrer pour un environnement plus respectueux et pacifique« 

Nous espérons que cet événement malheureux soit le dernier du genre qui ne reflète pas du tout la vision que nous avons pour la progression de la culture congolaise.