Aujourd’hui, 30 mars, à 15 heures, s’est tenue dans l’une des salles du luxueux PEFACO Hôtel Maya Maya à Brazzaville la conférence de presse de l’artiste slameuse Mariusca MOUKENGUE pour la présentation de son tout premier album « ILIMBI« , accompagné de l’un de ses managers Grâce BISSEMBOLO sous la direction du célèbre maître de cérémonie congolais Junior De Mat.

Après un mot de bienvenue du maître de cérémonie, la parole a été donnée à la slameuse pour introduire la presse dans l’univers d’Ilimbi. Elle a commencé par remercier la presse d’avoir honoré ce rendez-vous et a ensuite parlé de son album. Avant tout, elle a tenu à éclaircir un point, ou plutôt une question qui revient toujours : Que signifie Ilimbi ?

Elle a défini Ilimbi comme un état d’esprit, une manière de voir le monde, une manière de se projeter… En définissant Ilimbi, elle a pris soin de signifier que ce concept, dans son universalité, a plusieurs définitions.

Ayant enregistré plus de 30 titres, elle a fait savoir à la presse que ce sont finalement 14 titres qui figureront dans ce chef-d’œuvre, qui est le tout premier album de sa carrière. Bien évidemment, le choix des 14 titres n’a pas été facile, car tous les titres sont beaux les uns que les autres.

Après cette introduction, s’en est suivie une séance de questions-réponses entre les acteurs des médias et Mariusca. Plusieurs questions ont été posées, dont les plus pertinentes sont :

Q : Quelles sont les thématiques principales abordées dans cet album ?

R : Plusieurs thématiques sont abordées dans cet album, dont le suivisme, les relations sociales entre voisins, l’amour… Vous aurez le temps de toutes les découvrir en écoutant l’album.

Q : Est-ce que dans cet album, Mariusca a fait appel à d’autres artistes pour des featurings ?

R : Oui ! J’ai fait appel à deux artistes congolais : Paterne Maestro à travers le titre « Malanda Ngulu » et Nestelia Forest à travers le titre « Ngo Gwani ».

Notons que « Ngo Gwani » est très bien accueilli par le public congolais. L’audio, sorti le 11 janvier dernier, compte à ce jour plus de 52.000 vues, et le clip, sorti le 8 mars dernier (3 semaines), compte déjà plus de 52.000 vues également sur YouTube, sans oublier le challenge sur TikTok qui cumule à ce jour plus de 26.900 vidéos.

Q : Mariusca, nous avons constaté ces derniers temps sur les réseaux une complicité entre toi et la slameuse camerounaise Lydol, sans oublier Amee, une complicité qu’on pourrait qualifier de réciproque. Pourquoi ne figurent-elles pas dans l’album ? On aurait aimé voir cela.

Ce à quoi Mariusca a répondu : Oui, effectivement, nous avons des projets ensemble. Vous avez remarqué que je figure dans le clip « Lion Louve et Lièvre » de Lydol sorti hier. Cela n’est qu’un avant-goût de tout ce qu’on envisage de faire. C’était prévu un feat avec elle dans l’album, mais malheureusement, nous n’avons pas pu le terminer dans les délais. Mais soyez en sûrs, vous serez servis, on vous réserve de bonnes choses.

Q : Nous savons que tu es en pleine préparation du festival Slamouv qui se déroulera du 15 au 27 avril à travers trois grandes villes du pays. Nous voyons que tu travailles en même temps pour ton album. Est-ce que tout ceci est calculé ? Est-ce que cela n’est pas épuisant pour toi ? Pourquoi mars alors que tu aurais pu attendre après le festival Slamouv pour sortir tranquillement ton album ?

R : Non, ce n’est pas épuisant, parce que j’ai autour de moi une merveilleuse équipe dont chaque membre sait ce qu’il doit faire et quand le faire. Le festival Slamouv est un événement annuel, mais ce n’est pas en mars de chaque année que Mariusca sort un album. Le festival ne peut pas prendre le dessus sur l’artiste que je suis. Il y a des festivals et événements où je suis parfois invitée en tant que slameuse, tantôt en tant que directrice du festival. Je sais faire la part des choses.

Après cette série de questions-réponses, une séance d’écoute de quelques titres de l’album a été proposée pour le plus grand bonheur des hommes de médias, dont :

Tayi
– Éphémère
– Dot
– J’irai au Congo
– Illuminati
– Je suis Mariusca

Juste après, Mariusca a présenté son agenda artistique, qui comporte plusieurs tournées dans plusieurs pays, dont le Canada, la France et la Guinée. La liste est non exhaustive, car d’autres pays pourront s’ajouter après confirmation. Un grand concert est également prévu au pays, dont la date sera communiquée dans les jours à venir.

C’est ainsi qu’a pris fin cette conférence de presse riche en échanges. Pour terminer en beauté, un cocktail a été offert dans une ambiance chaleureusement slamicale.

Notons que la date de sortie officielle de l’album « Ilimbi » est prévue pour le dimanche 31 mars 2024 sur toutes les plateformes de streaming, dont Spotify, Deezer et Apple Music. L’album sera également disponible en format USB au prix de 5 000 Frs CFA.

Nous souhaitons une excellente réussite à l’album #ILIMBI.