Ces artistes et fans sont impossibles à satisfaire, quoi que l’on fasse.

Je peux bien comprendre la frustration ou le découragement d’un artiste qui s’est vu être nominé dans une catégorie aux Awards sans pour autant être le lauréat, mais tout cela fait partie du cycle de la vie. On ne gagne pas toujours.

Rares sont ces artistes congolais qui se comportent de manière responsable lorsqu’ils ne sont pas nominés pour un prix ou ne remportent pas un trophée ; nous pouvons presque les compter.

Chaque année au Congo, peu importe la cérémonie des Awards, on a toujours des individus qui crient au scandale, élaborent des théories du complot, pleurent sur leur sort…

Mais je pense qu’un bon élève qui sait où il va et ce qu’il veut, lorsqu’il échoue, cherche à comprendre ce qui n’a pas marché afin de s’améliorer, un comportement que bon nombre d’artistes congolais ne sont pas prêts d’adopter, peut-être dans le siècle prochain.

On a des artistes qui se fâchent lorsqu’ils ne sont pas nominés, d’autres refusent de participer aux cérémonies lorsqu’ils sont nominés, il y en a d’autres qui pleurent parce qu’ils n’ont pas reçu de trophée, certains s’énervent parce qu’ils n’ont pas reçu assez de trophées, et même ceux qui râlent parce que tel artiste a remporté un trophée qui, selon lui, méritait de lui revenir. Bref, on a l’impression que les artistes congolais ne savent pas ce qu’ils veulent.

Mais quoi qu’il en soit, le monde avance, et la terre n’arrêtera jamais de tourner autour du soleil parce qu’un artiste congolais n’est pas satisfait.