Le TCHITCHI, pratique devenue très courante auprès de la jeunesse congolaise qui consiste à accepter de se faire so**do*mi**ser par un grand (pire vieux) moyennant une somme d’argent.

Face à la misère et au taux de chômage extrêmement élevé, supérieur à la tour Nambemba, les jeunes sont livrés à eux-mêmes.

Ne sachant pas vers quelle voie se tourner pour s’en sortir, certains jeunes choisissent ce qu’on appelle communément la voie de la facilité mais qui, en pratique, semble plus difficile que le chômage d’après ce que l’on voit et entend.

Face à des offres que l’on pourrait qualifier de tentantes alors qu’on est en difficulté et au chômage, certains profitent de leur statut de haut rang pour abuser des jeunes ; certains jeunes âgés alors de 15 à 25 ans, voire plus, acceptent les pratiques ho**mo**sue**ls pour gagner un peu d’argent mettant ainsi leur santé en danger.

C’est en tout cas ce qui s’est passé il y a quelques jours à l’hôpital de base de Talangai dans le sixième arrondissement selon les vidéos qui circulent sur la toile. Un jeune de 22 ans aurait accepté une partie à 4 (par**tou**ze) pour la maudite somme de 200.000 francs CFA, une proposition faite par son amant marié à une femme, probablement pour brouiller les pistes de son ho**mo**sexua**lité.

Après l’orgie, le jeune homme a été transporté à l’hôpital avec un an*s per**foré et ensan**glanté.

S’occupant régulièrement de ce type de cas, les médecins dudit hôpital auraient refusé de prendre en charge le patient car, TROP C’EST TROP ! Mais qu’en est-il du serment d’Hippocrate alors ? Mdr !

Autrement dit, avec une jeunesse si paresseuse, complexée, impatiente avec des envies de luxe, ce phénomène grandissant n’a pas encore fini de nous surprendre par ces faits insolites.

Qu’en penses-tu ?